Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 12:36

  CIMG3945.JPG

Salut à vous visiteuses et visiteurs uniques,ce sera Dimanche 2 Novembre que les 91 bateaux appartenant à 5 classes différentes (en fonction du tonnage et du type de coque) quitterons les bassins de Saint Malo pour gagner le grand large et atteindre la Gaudeloupe,en un peu plus d'une semaine pour les plus véloces, les plus évolués techniquement et jusqu'à un mois pour les monocoques.


A chaque départ,tous les 4 ans on pense que les records de gigantisme sont atteints et bien non,puisque dans la catégorie ultime Yann Guichard prendra le départ à bord de son Sprindrift   2 un maxi-trimaran,ex  Banque Populaire qui affiche 800 m2 de toile au portant et qui peut atteindre 45 noeuds en vitesse de pointe : renversant ! ( ce qui peut hélas survenir car la bête est parfois indomptable) sur la photo ci-dessus on peut voir les deux plus grands trimarans participant à la course : Le Splendrift 2,accolé à son rival Banque Populaire VII.Du fait de leur taille ils n'ont pu franchir l'écluse et sont amarrés à proximité des batiments de la Gare Maritime.

 

Loïck Peyron, un vétéran confirmé (54 ans) sera à la barre du Banque Populaire VII et peut être va-t-il accomplir un nouvel exploit, mais les incertitudes liées aux conditions atmosphériques, au matériel et aussi à la condition physique sont tellement imprévisibles que les pronostiques sont quasi impossibles. C'est quand même un rude challenge que cette traversée: la tension nerveuse, le manque de sommeil il faut vraiment partir à l'aventure avec un moral d'acier (bien que le métal peut être attaqué par la rouille...) Autre vétéran :Bob Escoffier 65 ans a remplacé au pied levé sa fille Servane qui abandonne pour cause médicale, il sera à bord de "Groupe Guisdel" un monoque.Encore plus extraordinaire :Sir Robin Knox-Johnston 75ans (eh oui ma p'tite Dame !) marin exceptionnel tentera sa chance à bord du "Grey Power"

 

Les participants à la course offre un panel très varié: 10 Malouins seront sur la ligne de départ,4 femmes seront présentes (dont une Anglaise et une Sud Africaine) souvenons nous qu'en 1990 Florence Arthaud décrocha la première place,ensuite Ellen Mac Arthur prit la relève en 2002. Jean Galfione l'ancien perchiste, couvert de gloire et de titres, devenu Finistérien partira dans la catégorie Class 40 à bord du "Serens Consulting"

 

Pourtant en se replongeant dans le passé, en évoquant les précurseurs on ne peut qu'être admiratif devant leurs exploits. Alain Gerbault né à Laval (dans un jardin public de la ville on peut admirer sa minuscule coquille de noix) parti en 1923 de Gibraltar atteint New York après 101 jours de navigation à bord de son vieux Firecrest sans cockpit ni rouf, plus tard il entreprendra un tour du monde sans GPS, ordinateur ni radio, seul, perdu dans l'immensité de l'océan. Jacque Yves Le Toumelin prend le large pour un tour du monde, au départ du Croisic, en 1950 et revient en 1952 après un périple d'anthologie, toujours guère mieux équipé que son prédécesseur...c'était encore l'époque du bois triomphant sûrement plus esthétique et flatteur que les matériaux composites (la frégate "l'Hermione" c'est quand même quelque chose de splendide!)

 

Comme l'a justement fait remarqué Olivier de Kersauson,depuis déjà des décennies "on est passé du Yachting à la voile" et les aventuriers un peu fous ont fait place aux professionnels de la mer qui doivent batailler dur auprès des sponsors, des mois et des années avant le départ.

 

Très  intéressant article dans "Geo" de Novembre, article intitulé "Sur les traces de Lawrence d'Arabie" nous voici revivons l'itinéraire d'un aventurier solitaire qui contribua,en partie , au démantèlement de l'Empire Ottoman, un Empire d'ailleurs agonisant dont les jours était comptés.L'historique de l'extraordinaire voie ferrée (une sorte de Transibérien de  l'Orient) est évoquée et sur la carte on suit les 2900 kilomètres de la ligne du Hedjaz qui devait relier la Turquie à Médine.Durant deux ans Lawrence et ses alliès arabes détruiront méthodiquement voies, ponts et entrepôts.

 

Lawrence avait sut fédérer les diverses tribus, exaltant le projet d'une future grande nation arabe mais eil n'était pas dupe car il connaissait les accords secrets Sykes-Picot qui prévoyaient qu'après la fin du conflit et la défaite Ottomane, Anglais et Français se partageraient des zones d'influence, l'émir Faycal gouverneur de la région du hedjaz,son allié, fut tenu dans la confidence.

 

Enigmatique Lawrence, fils illégitime d'une gouvernante Sarah et d'un petit noble Gallois, sa mère élevait ses enfants à coups de fouet, ce qui lui fit écrire :"l'avoir connue me préservera à jamais de faire d'aucune femme une mère"en 1908 il parcourut 4000 kilomètres à vélo en France (à l'époque vu l'état des routes c'était un exploit) pour étudier le patriomoine médiéval, il séjourna également quelque temps à Dinard, qui était au début du 20 ème siècle une sorte de petit Gibraltar Britannique.

 

 

PETITS PROPOS SANS IMPORTANCE


 

Homme de Cromagnon : il ne connaissait pas les grottes au chocolat.

 

Cochons (menés à l'abattoir) ;ils souffrent du mal des trans porcs

 

Artiste peintre (renommé et alcoolique) : Grand prix de rhum ?

 

Ignare (dictateur) : l'inculte de la personnalité.

 

Vieux cheval (hargneux) : il est trop rosse.

 

Ecologiste (exécuté) : la tête sur le bio.

 

 

 

MERCI DE ME FAIRE PART DE VOS REMARQUES

 


 


 


Partager cet article

Repost 0
Published by la peinture a l'huile c'est bien difficile
commenter cet article

commentaires