Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 18:12

bbbbbbhlbbhjkdk042.jpg

Salut à vous visiteuse et visiteurs uniques admirez ci-dessus une vue d'un charmant village,classé parmi les plus beaux villages de France : Lods situé sur les bords de la Loue, résurgence du Doubs. Le site est si pittoresque qu' on le retrouve souvent comme sujet de puzzles.Le village a connu une grande activité au XIX ème siécle, forges, distilleries,manufactures et vignes prospéraient, malheureusement l'arrivée du mildiou,puis ensuite du phyloxéra ravagèrent les cultures, durant la grande guerre, les ceps survivants étant à l'abandon, de retour du front,la plupart des vignerons abandonnèrent leur activité pour gagner la ville.

 

Ce terrible phyloxéra est originaire d'Amérique (où la vigne est immunisée contre le parasite), un insecte qui entraine la mort d'un cep en 3 ans. Tout comme le krach boursier de 1929 ( 23 % de chômage en Allemagne en 1932......), comme l'éclatement des subprimes de 2007 à 2011 ,l'importation du Rap ,l'invasion des tortues de Floride ,les pantalons glissant sur les fesses et  aussi la mode des casquettes à l'envers ainsi que l'abus de Coca Cola (excellent pour déboucher les éviers ),c'est l'un des somptueux cadeaux du nouveau monde à l'ancien.

 

En parcourant les rues en pente du village on remarque les caves situées au niveau de la chaussée qui permettaient  une facile entrée et départ des tonneaux.L'église paroissiale Sainte Théodule, datant du XVII ème mérite le détour pour sa décoration intérieure. Dans les environs proches la très belle ville d'Ornans, où naquit Courbet vaut vraiment le détour avec ses belle maisons bordant la Loue.


Le Salon Nautique de Paris est toujours très intéressant à visiter, que l'on soit plaisancier ou non et on y découvre chaque année quelques innovations parfois étonnantes.Cette fois ci un ingénieux inventeur nous présente sa dernière trouvaille: les lunettes "boarding ring" qui d'après son créateur Hubert Jeannin calment le mal de mer en 12 minutes.

 

Ce n'est un secret pour personne que le mal de mer frappre indistinctement marins de la Royale, plaisanciers,passagers ou navigateurs aguerris. En remontant dans le passé on apprend que l'Amiral Nelson lui même était victime de ce mal sournois, le père de Jane Birkin,Commandant de la Royal Navy qui effectua ,durant la 2ème guerre,maintes traversées Angleterre Bretagne et retour pour le compte de la résistance,était aux dires de sa fille, chaque fois littéralement malade comme un chien.

 

Quel est le principe de base de cette invention ? : rétablr l'harmonie entre l'oreille interne qui perçoit les mouvements réels et les mouvements apparents que les yeux enregistrent et c'est ce conflit qui entraine le mal de mer. Les lunettes comportent des anneaux faciaux et latéraux emplis à demi d'un liquide bleu. Mouvement vu et mouvement perçu sont identiques et donc retour à l'équilbre sensoriel.Pour l'instant le modèle en est au stade expérimental et il faut attendre qu'il soit testé sur le terrain (si on peut dire)... pour en tirer des conclusions.

 

En attendant il faut s'en tenir à des règles simples et de bon sens: 1) déjeuner ou diner normalement avant l'embarquement, 2) se placer au milieu du bateau ,point d'équilibre, 3) regarder la ligne d'horizon 4) être bien couvert et ne pas prendre froid, et surtout ne pas rester à l'extrémité de la proue ( ainsi que le faisait Di Capprio dans Titanic, mauvais exemple ! ) au cours d'une traversée Quiberon Houédic j'ai observé des gamins s'amusant comme des fous, à la proue du navire qui montait et descendait,durant une grande partie de la traversée, par mer très formée et les voir ensuite rendre tripes et boyaux,le teint verdâtre !


 

En parcourant le livre de Bruno Solo "Petites et grandes histoires du cinéma" (Editions du Cherche Midi) on découvre une foule d'anecdotes souvent drôles et inattendues, comme celle ci : lors du tournage de "La Tour infernale" de John Guillermin, un véritable incendie se déclara sur le plateau de tournage, Steve Mc Queen, toujours en tenue de pompiers tint à aider les véritables hommes du feu.L'un d'entre eux reconnut l'acteur et lui dit: çà alors! ma femme ne va jamais vouloir me croire ! la mienne non plus répondit l'acteur.

 

 

PETITS PROPOS SANS IMPORTANCE

 

 

Picsou (très avare) : il ne paie pas rubis sur l'oncle.

 

Nouvel an (à l'étable) : meilleurs veaux.

 

Agriculteur (artiste lyrique) : il fait son tour de champ.

 

Podologue (très actif) : il met la main à la patte.

 

Vigneron (mécontent de son gel capillaire) : les raisins de la colle hair.

 

 

 

MERCI DE ME FAIRE PART DE VOS REMARQUES

Partager cet article

Repost 0
Published by la peinture a l'huile c'est bien difficile
commenter cet article

commentaires