Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 décembre 2012 7 09 /12 /décembre /2012 17:40

 

CIMG2841.JPG

Salut à vous visiteuses et visiteurs uniques,souvenir de l'exposition consacrée à Plonk et Replonk éminents citoyens de la Chaux-de-Fonds,experts en loufoqueries visuelles,spécialistes chevronnés du saugrenu et du burlesque.L'exposition qui leur est consacré se tient dans les locaux de " La Droguerie de Marine"à Saint Servan, lieu hors d'âge où on peut retrouver tous ces articles qui ont disparus de notre environnement et pourtant si efficaces, véritable caverne d'Ali Baba on y découvre des objets insolites et dans la partie librairie un vaste échantillon de beaux livres, en grande partie consacrés à la mer.Ici,régullèrement des séances de dédicaces sont organisées qui permettent de rencontrer les auteurs en toute familiarité, dans le bon sens du terme.On peut aussi, et fort heureusement faire l'acquisition des cartes postales de nos deux énergumènes, remède souverain contre la morosité ambiante.

 

 

Moment de grande satisfaction en assistant à la projection de "Populaire" film du à un débutant Régis Roinsard, particulièrement doué et on peut parier qu'il continuera sur sa lancée, si les petits cochons ne le mangent pas.Autre heureuse surprise : Romain Duris rasé de frais,impecablement vêtu d'un costume, gilet, cravate qu'il a su mettre en valeur; à le voir sans cesse arborant une barbe de trois jours il semblait être la réincarnation d'un pithécantrope.Déborah François, ravissante et sensuelle incarne Rose Pamlyre, Bérénice Béjo l'épouse de Joé Taylor et ex fiancée de Louis Echard.Nicolas Bedos (Gilbert Japy),est d'un naturel  parfait en bellâtre, goujat et macho (chassez le naturel il revient au galop...)Dans de brefs rôles passagers Eddy Mitchell (Georges, le père de Louis Echard) est égal à lui même et Miou Miou ( la mère de Louis Echard) traverse le film tel un météorite...

 

L'ensemble de la critique salue positivement cette comédie, hormis  "Libération" , "Le Nouvel Observateur" et "Le Canard Enchainé" ce qui n'est guère étonnant venant de la part de journaux au bord de l'orgasme après avoir visionné une médiocre comédie Hollywoodienne, portée aux nues,alors que les réalisations Françaises se voient presque systématiquement collée l'étiquette infamante de " FRANCHOUILLARDE" mais proposez leur le chef d'oeuvre d'un réalisateur Turkmène relatant durant 2 heures 30 le tragique destin d'un gardien de chêvres partant à la recherche du chevreau kidnappé par de farouches nomades sans foi ni loi et ils friseront l'extase pour peu que l'épouse ,sur le point d'accoucher attende, en vain, la venue du médecin le plus proche(5 heures de route quand même...) dont malheureusement la voiture vient de chuter au fond d'un ravin.Afin d'accentuer l'aspect solidaire de la communauté ce sera finalement la réprouvée du village, vieille souillon à l'hygiène douteuse qui délivrera la malheureuse...pour corser le tout une petite musique aigrelette, obsédante (2 notes jouées sur un roseau percé de quelques trous) incite fortement les quelques  spectateurs les plus endurcis à quitter la salle au plus vite.

 

Bah, tout celà n'est que clafoutis...revenons à "Populaire " Rose Pamlyre, en 1959, vit dans un village de basse Normandie, sa mère est décédée et son père, taiseux bougon tient un bazar.Le destin de sa fille semble tout tracé : elle épousera le fils du garagiste et deviendra une épouse modèle.Rose, éprise de liberté se rend à lisieux et postule pour un poste de secrétaire, les candidates sont nombreuses mais malgré son inexpérience elle est prise à l'esssai et très vite Louis Echard,son employeur, agent d'assurance, s'aperçoit qu'elle tape extèmement vite à la machine à écrire, bien qu'avec seulement deux doigts.Cet ancien sportif, dont la carrière a du ètre contrariée par la guerre échafaude ausitôt des projets pour sa secrétaire et indulgent pour ses maladresses lui propose de l'entrainer afin de participer aux championnats régionaux de dactylographie,entrainement quasi commando, footing en forêt, trajets à vélo et surtout forcing sur le clavier avec plusieurs livres à recopier en améliorant la vitesse de frappe.

 

Malgré un premier échec Rose remportera le fameux concours et déjà son entraineur songe au grand concours national que sa protégée remportera.Leurs chastes rapports, au fil des jours deviennent plus tendres et grâce à l'intervention de Marie Taylor ( son ex grand amour qui a épousé un Américain, G I conquis par la belle) elle est présentée à la famille, le soir de Noël.Rose se présente au grand concours national et l'emporte mais c'est la rupture avec Louis et elle tombe sous la coupe des Japy (il semble que d'après l'Est Républicain, la famille n'ait pas apprécié l'image négative donnée au nom,) père et fils qui la poussent à se présenter au concours mondial de New York.Gilbert devient son amant et elle part pour Big Apple. Les conditions sont extrèmement dures, public hostile,challenger trois fois gagnante du concours, mais Rose qui a quitté la scène y revient encouragé par Louis et Joé Taylor et dans un duel épique elle remporte la victoire suprème et retrouve louis son grand amour.

 

Quel plaisir de savourer cette histoire si ravigorante, et c'est avec nostalgie que l'on revoit cette époque d'insouciance, avec pourtant,en arrière-plan, l'ombre de la guerre d'Algérie:décors et toilettes parfaits,ambiance musicale garantie d'époque, mais que les femmes étaient jolies alors, gracieuses et élégantes, ensorcelantes et pudiques.

 

Découvertes inquiètantes en parcourant la "Lettre Trimestrielle de l'Institut Pasteur" : des virus de la grippe survivent jusqu'à 1000 jours dans l'eau, il reste infectueux durant 7 jours à 35° C et jusqu'à 66 jours à 4° C.Fort heureusement il ne survit qu'un jour à 35° C dans un milieu à salinité élévée.Il semblerait que les lacs de Sibérie joueraient un grand rôle dans la transmission des virus entre oiseaux migrateurs, tout ceci n'est guère rassurant...

 

 

PETITS PROPOS SANS IMPORTANCE

 

Bach (composant frénétiquement ) : magnifique hâte

 

Synagogue (tournage clandestin) : filmée en caméra casher

 

Couples de sourds (divorcés) : il ne s'entendaient plus

 

Ravel (s'adressant à son nouveau né) : beaux les rots !

 

Entraineur taliban : c'est un Afghan de boxe

 

Venise (supermarché) :les produits sont placés en tête de gondole

 

 

 

Merci de me faire part de vos remarques

 


 



 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by la peinture a l'huile c'est bien difficile
commenter cet article
9 décembre 2012 7 09 /12 /décembre /2012 17:39

 

CIMG2841.JPG

Salut à vous visiteuses et visiteurs uniques,souvenir de l'exposition consacrée à Plonk et Replonk éminents citoyens de la Chaux-de-Fonds,experts en loufoqueries visuelles,spécialistes chevronnés du saugrenu et du burlesque.L'exposition qui leur est consacré se tient dans les locaux de " La Droguerie de Marine"à Saint Servan, lieu hors d'âge où on peut retrouver tous ces articles qui ont disparus de notre environnement et pourtant si efficaces, véritable caverne d'Ali Baba on y découvre des objets insolites et dans la partie librairie un vaste échantillon de beaux livres, en grande partie consacrés à la mer.Ici,régullèrement des séances de dédicaces sont organisées qui permettent de rencontrer les auteurs en toute familiarité, dans le bon sens du terme.On peut aussi, et fort heureusement faire l'acquisition des cartes postales de nos deux énergumènes, remède souverain contre la morosité ambiante.

 

 

Moment de grande satisfaction en assistant à la projection de "Populaire" film du à un débutant Régis Roinsard, particulièrement doué et on peut parier qu'il continuera sur sa lancée, si les petits cochons ne le mangent pas.Autre heureuse surprise : Romain Duris rasé de frais,impecablement vêtu d'un costume, gilet, cravate qu'il a su mettre en valeur; à le voir sans cesse arborant une barbe de trois jours il semblait être la réincarnation d'un pithécantrope.Déborah François, ravissante et sensuelle incarne Rose Pamlyre, Bérénice Béjo l'épouse de Joé Taylor et ex fiancée de Louis Echard.Nicolas Bedos (Gilbert Japy),est d'un naturel  parfait en bellâtre, goujat et macho (chassez le naturel il revient au galop...)Dans de brefs rôles passagers Eddy Mitchell (Georges, le père de Louis Echard) est égal à lui même et Miou Miou ( la mère de Louis Echard) traverse le film tel un météorite...

 

L'ensemble de la critique salue positivement cette comédie, hormis  "Libération" , "Le Nouvel Observateur" et "Le Canard Enchainé" ce qui n'est guère étonnant venant de la part de journaux au bord de l'orgasme après avoir visionné une médiocre comédie Hollywoodienne, portée aux nues,alors que les réalisations Françaises se voient presque systématiquement collée l'étiquette infamante de " FRANCHOUILLARDE" mais proposez leur le chef d'oeuvre d'un réalisateur Turkmène relatant durant 2 heures 30 le tragique destin d'un gardien de chêvres partant à la recherche du chevreau kidnappé par de farouches nomades sans foi ni loi et ils friseront l'extase pour peu que l'épouse ,sur le point d'accoucher attende, en vain, la venue du médecin le plus proche(5 heures de route quand même...) dont malheureusement la voiture vient de chuter au fond d'un ravin.Afin d'accentuer l'aspect solidaire de la communauté ce sera finalement la réprouvée du village, vieille souillon à l'hygiène douteuse qui délivrera la malheureuse...pour corser le tout une petite musique aigrelette, obsédante (2 notes jouées sur un roseau percé de quelques trous) incite fortement les quelques  spectateurs les plus endurcis à quitter la salle au plus vite.

 

Bah, tout celà n'est que clafoutis...revenons à "Populaire " Rose Pamlyre, en 1959, vit dans un village de basse Normandie, sa mère est décédée et son père, taiseux bougon tient un bazar.Le destin de sa fille semble tout tracé : elle épousera le fils du garagiste et deviendra une épouse modèle.Rose, éprise de liberté se rend à lisieux et postule pour un poste de secrétaire, les candidates sont nombreuses mais malgré son inexpérience elle est prise à l'esssai et très vite Louis Echard,son employeur, agent d'assurance, s'aperçoit qu'elle tape extèmement vite à la machine à écrire, bien qu'avec seulement deux doigts.Cet ancien sportif, dont la carrière a du ètre contrariée par la guerre échafaude ausitôt des projets pour sa secrétaire et indulgent pour ses maladresses lui propose de l'entrainer afin de participer aux championnats régionaux de dactylographie,entrainement quasi commando, footing en forêt, trajets à vélo et surtout forcing sur le clavier avec plusieurs livres à recopier en améliorant la vitesse de frappe.

 

Malgré un premier échec Rose remportera le fameux concours et déjà son entraineur songe au grand concours national que sa protégée remportera.Leurs chastes rapports, au fil des jours deviennent plus tendres et grâce à l'intervention de Marie Taylor ( son ex grand amour qui a épousé un Américain, G I conquis par la belle) elle est présentée à la famille, le soir de Noël.Rose se présente au grand concours national et l'emporte mais c'est la rupture avec Louis et elle tombe sous la coupe des Japy (il semble que d'après l'Est Républicain, la famille n'ait pas apprécié l'image négative donnée au nom,) père et fils qui la poussent à se présenter au concours mondial de New York.Gilbert devient son amant et elle part pour Big Apple. Les conditions sont extrèmement dures, public hostile,challenger trois fois gagnante du concours, mais Rose qui a quitté la scène y revient encouragé par Louis et Joé Taylor et dans un duel épique elle remporte la victoire suprème et retrouve louis son grand amour.

 

Quel plaisir de savourer cette histoire si ravigorante, et c'est avec nostalgie que l'on revoit cette époque d'insouciance, avec pourtant,en arrière-plan, l'ombre de la guerre d'Algérie:décors et toilettes parfaits,ambiance musicale garantie d'époque, mais que les femmes étaient jolies alors, gracieuses et élégantes, ensorcelantes et pudiques.

 

Découvertes inquiètantes en parcourant la "Lettre Trimestrielle de l'Institut Pasteur" : des virus de la grippe survivent jusqu'à 1000 jours dans l'eau, il reste infectueux durant 7 jours à 35° C et jusqu'à 66 jours à 4° C.Fort heureusement il ne survit qu'un jour à 35° C dans un milieu à salinité élévée.Il semblerait que les lacs de Sibérie joueraient un grand rôle dans la transmission des virus entre oiseaux migrateurs, tout ceci n'est guère rassurant...

 

 

PETITS PROPOS SANS IMPORTANCE

 

Bach (composant frénétiquement ) : magnifique hâte

 

Synagogue (tournage clandestin) : filmée en caméra casher

 

Couples de sourds (divorcés) : il ne s'entendaient plus

 

Ravel (s'adressant à son nouveau né) : beaux les rots !

 

Entraineur taliban : c'est un Afghan de boxe

 

Venise (supermarché) :les produits sont placés en tête de gondole

 

 

 

Merci de me faire part de vos remarques

 


 



 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by la peinture a l'huile c'est bien difficile
commenter cet article
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 08:37

CIMG2835.JPG

Salut à vous visiteuses et visiteurs uniques,ici une toile,titrée " Imagerie Médicale" (581x6) huile,peut étre inspirée par un sketch du regretté Benny Hill: dans un hopital hyper performant l'équipe médicale attend l'arrivée d'un inspecteur chargé de vérifier la conformité de l'équipement. Craignant le déclassement l'équipe accumule dans la salle d'opération un nombre invraisemblable de machines plus sophistiquées les une que les autres si bien que lorsque le chariot d'un patient se présente à l'entrée de la salle , l'encombrement est tel qu' il est impossible de le faire pénétrer à l'intérieur...

Cette toile est sans doute aussi un antidote aux angoisses éprouvées dans ces lieux suintant d'angoisse, de détresse et d'inquiétude.Rien ne vaut l'ironie pour exorciser la peur.

 

Lecture achevée du livre très édifiant et très bien documenté de Raphaël Bacqué et Ariane Chemin "Les Strauss-Khan" chez Albin Michel ,démontrant et démontant l'ascension puis le chute du "messie" promis aux plus hautes destinées.Au fil des pages on comprend comment l'homme a béneficié des connivences journalistiques er également de l'aide ( interessée ? ) de ses partisans, ex troskistes oeuvrant au sein de la généreuse MNEF, ruche distillant un miel sans égal, les Moscovici,Cambadélis,Le Guen, candides agneaux en pleurs lors de l'arrestation de DSK à New York ( coté femmes Guigou et Aubry ont elles aussi déversé des torrents  lacyrmaux....) et le choeur des tartuffes de s'écrier :CE N'EST PAS LE DOMINIQUE QU'ON CONNAIT....

 

Iinéraire d'un enfant gâté..l'enfance à Agadir, le tremblement de terre meurtier et le départ pour la métropole.Viennent ensuite les années formatrices, HEC,Sciences Po et bizarrement pour qui ambitionne une carrière politique, pas de passage par le sacro saint vivier : l'ENA.Mais déjà, tout comme Napoléon perçait sous Bonaparte, DSK perce sous Strauss Khan et fervent disciple de la méthode Coué il se répète inlassablement : je suis le meilleur ! je suis un génie de la finance et le choeur des aficionados extatiques de scander:  c'est le meilleur, c'est un génie de la finance ! et finalement à force de ressasser le slogan sans discontinuer tout un chacun est persuadé de sa véracité, les pouvoirs publics, en1939 ne répétaient-ils pas à longueur de semaines : :nous vaincrons car nous sommes les plus forts !! le procéde est bien connu des publicitaires : sélectionnez un produit, lancez une campagne dans la presse,à la télévision ,affichage,appuyez vous sur des témoignages bidons, rassassez sans cesse et sans cesse que ce produit surclasse tous les autres et aussitôt les gogos se précipitent et dévalisent les étals des boutiques et  supermarchés...

 

L'heure de la consécration viendra quand il sera nommé,en 1997 Ministre de l'Economie etdes Finances,après un galop d'essai en 1991 (ministre délégué à l'Industrie et commerce extérieur) mais finalement malgré les concerts de louanges dityrambiques, le messie , quoi qu'en disent les apôtres, n'accomplit pas de miracles, en 1999 la pression fiscale est de 45,3, record Européen, la dette, elle continue son petit bonhomme de chemin...fort heureusement le grand homme fait don à  Martine Aubry de nouveautés que le monde entier nous enviera : les 35 heures ( apportant enfin la sérénité dans les services hospitaliers..) et les emplois jeunes , voies royales vers la réussite professionnelle...on ne peut s'empêcher de songer aux merveilleuses expériences du passé: en 1848 sous la brève 2ème République le taux de chômage est si élevé à Paris qu'anticipant sur les futures prodiges des Enarques, on décide d'occuper ces travailleurs sans travail et on constitue 2 équipes,munies de pioches et de pelles, le matin une équipe creuse des tranchées , comblées, l'après-midi par la seconde équipe... bah ! ils étaient occupés et ramenaient quelques sous au foyer familial..

 

Collectionnant les casseroles ( en digne maître queue) MNEF,emplois fictifs ,cassette de Jean-claude Méry il doit démissioner, il est vrai que dans ce domaine Jacques Chirac a lui aussi montré un grand talent :classement du château de Bity comme monument historiquer ce qui permit de le rénover en bénéficiant des subventions de l'Etat...emplois fictifs de la ville de Paris, bof rien que du banal !

 

Revenons à notre homme de gôche, lors de primaire au PS, malgré un battage médiatique à outrance il ne récolta que 20% des suffrages des militants qu'ils lui préfèrèrent Ségolène Royal poiur affronter Nicolas Sarkozy,ces rustres n'avaient pas su apprécier le talent !

 

Pour assouvir son addiction au sexe il a pu compter sur la précieuse aide de ses amis dévoués qui lui confiaient les clés, qui d'une garçonnière, qui d'un appartement, Ramzi Khiroun conseiller en communication ( l'homme à la Porsche Carrera) se chargeant d'étouffer toute rumeur.C'est évident Dominique est un séducteur, toujours une main dans les poches avec cette démarche chaloupée si caractéristique des mauvais garçons dans les films des années trente, certains prétendent que ce serait plutôt la démarche du grizzly en rut, allez savoir.

 

Pour ce qui concerne son épouse adulée elle a su se forger une image de super journaliste, grâce à l'émission 7/7 mais on peut avoir des doutes:elle a invité parfois des personnages de faible notoriété mais a toujours refusé d'interviewé Jean-Marie Le Pen, il est vrai qu'en interrogeant seulement ceux qui partagent votre opinion on ne risque pas d'ètre contredit...pourtant son ex époux Ivan Levaï avait déclaré : comme journaliste j'aurais vu aucun inconvénient à interviewer Hitler...

 

Lorsque les deux tourtereaux se trouvaient à Washington, dans leur humble demeure, Anne avait ouvert un blog ou elle commentait l'actualité Américaine, mais elle ne s'est jamais rendu sur le terrain pour rencontrer les citoyens de base,les déclassés, les expulsés de leur logement ( pas assez chic ...) son blog n'était en fait qu'une compilation des journaux de la côte ouest.Il est vrai qu'Albert Londres, un vrai journaliste,lui, pour le compte du "Petit Journal" se rendait, malgré les dangers, là où les évènements se déroulaient et son reportage in situ au bagne de Cayenne a contribué à sa suppression.

 

Alors y a-t-il un avenir pour Dominique ? bien sûr! en politique on se relève de tout, voyez Mitterrand : la francisque, le faux attentat, la fille cachée, Chirac a survécu aux affaires et prospéré, gardons espoir. Pourtant il arrive qu'on nourrisse des regrets : DSK à l'Elysée, les courses poursuites dans les couloirs après les chambrières,les soirées galantes sous les ors et qui sait une fin sublime à la Félix Faure mort dans les bras de sa maîtresse et la célèbre réplique, le médecin : le Président a-t-il toujours sa connaissance ?réponse :non elle est partie par l'escalier de service !le prestige de la France aurait atteint un niveau inégalé, loin de la normalitude transcendentale...

 

 

PETITS PROPOS SANS IMPORTANCE

 

Stockcars au féminin : au bon heurt des dames 

 

Taureau (Haïtien) : jeune c'était un veau doux

 

Compositeur ( farceur) : les Fa c'est si

 

Xénophobe (au crâne dénudé) : c'est un chauve hein ?

 

Islamiste aphone ( et aliéné) : c'est un muet zinz zin

 

Charia : faut pas charrier !

 

 

MERCI DE ME FAIRE PART DE VOS REMARQUES

 

 

 

 

 

 


 

 



 

 

 

 

 

Repost 0
Published by la peinture a l'huile c'est bien difficile
commenter cet article
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 22:21

CIMG2835.JPG

Salut à vous visiteuses et visiteurs uniques,ici une toile,titrée " Imagerie Médicale" (581x6) huile,peut étre inspirée par un sketch du regretté Benny Hill: dans un hopital hyper performant l'équipe médicale attend l'arrivée d'un inspecteur chargé de vérifier la conformité de l'équipement. Craignant le déclassement l'équipe accumule dans la salle d'opération un nombre invraisemblable de machines plus sophistiquées les une que les autres si bien que lorsque le chariot d'un patient se présente à l'entrée de la salle , l'encombrement est tel qu' il est impossible de le faire pénétrer à l'intérieur...

Cette toile est sans doute aussi un antidote aux angoisses éprouvées dans ces lieux suintant d'angoisse, de détresse et d'inquiétude.Rien ne vaut l'ironie pour exorciser la peur.

 

Lecture achevée du livre très édifiant et très bien documenté de Raphaël Bacqué et Ariane Chemin "Les Strauss-Khan" chez Albin Michel ,démontrant et démontant l'ascension puis le chute du "messie" promis aux plus hautes destinées.Au fil des pages on comprend comment l'homme a béneficié des connivences journalistiques er également de l'aide ( interessée ? ) de ses partisans, ex troskistes oeuvrant au sein de la généreuse MNEF, ruche distillant un miel sans égal, les Moscovici,Cambadélis,Le Guen, candides agneaux en pleurs lors de l'arrestation de DSK à New York ( coté femmes Guigou et Aubry ont elles aussi déversé des torrents  lacyrmaux....) et le choeur des tartuffes de s'écrier :CE N'EST PAS LE DOMINIQUE QU'ON CONNAIT....

 

Iinéraire d'un enfant gâté..l'enfance à Agadir, le tremblement de terre meurtier et le départ pour la métropole.Viennent ensuite les années formatrices, HEC,Sciences Po et bizarrement pour qui ambitionne une carrière politique, pas de passage par le sacro saint vivier : l'ENA.Mais déjà, tout comme Napoléon perçait sous Bonaparte, DSK perce sous Strauss Khan et fervent disciple de la méthode Coué il se répète inlassablement : je suis le meilleur ! je suis un génie de la finance et le choeur des aficionados extatiques de scander:  c'est le meilleur, c'est un génie de la finance ! et finalement à force de ressasser le slogan sans discontinuer tout un chacun est persuadé de sa véracité, les pouvoirs publics, en1939 ne répétaient-ils pas à longueur de semaines : :nous vaincrons car nous sommes les plus forts !! le procéde est bien connu des publicitaires : sélectionnez un produit, lancez une campagne dans la presse,à la télévision ,affichage,appuyez vous sur des témoignages bidons, rassassez sans cesse et sans cesse que ce produit surclasse tous les autres et aussitôt les gogos se précipitent et dévalisent les étals des boutiques et  supermarchés...

 

L'heure de la consécration viendra quand il sera nommé,en 1997 Ministre de l'Economie etdes Finances,après un galop d'essai en 1991 (ministre délégué à l'Industrie et commerce extérieur) mais finalement malgré les concerts de louanges dityrambiques, le messie , quoi qu'en disent les apôtres, n'accomplit pas de miracles, en 1999 la pression fiscale est de 45,3, record Européen, la dette, elle continue son petit bonhomme de chemin...fort heureusement le grand homme fait don à  Martine Aubry de nouveautés que le monde entier nous enviera : les 35 heures ( apportant enfin la sérénité dans les services hospitaliers..) et les emplois jeunes , voies royales vers la réussite professionnelle...on ne peut s'empêcher de songer aux merveilleuses expériences du passé: en 1848 sous la brève 2ème République le taux de chômage est si élevé à Paris qu'anticipant sur les futures prodiges des Enarques, on décide d'occuper ces travailleurs sans travail et on constitue 2 équipes,munies de pioches et de pelles, le matin une équipe creuse des tranchées , comblées, l'après-midi par la seconde équipe... bah ! ils étaient occupés et ramenaient quelques sous au foyer familial..

 

Collectionnant les casseroles ( en digne maître queue) MNEF,emplois fictifs ,cassette de Jean-claude Méry il doit démissioner, il est vrai que dans ce domaine Jacques Chirac a lui aussi montré un grand talent :classement du château de Bity comme monument historiquer ce qui permit de le rénover en bénéficiant des subventions de l'Etat...emplois fictifs de la ville de Paris, bof rien que du banal !

 

Revenons à notre homme de gôche, lors de primaire au PS, malgré un battage médiatique à outrance il ne récolta que 20% des suffrages des militants qu'ils lui préfèrèrent Ségolène Royal poiur affronter Nicolas Sarkozy,ces rustres n'avaient pas su apprécier le talent !

 

Pour assouvir son addiction au sexe il a pu compter sur la précieuse aide de ses amis dévoués qui lui confiaient les clés, qui d'une garçonnière, qui d'un appartement, Ramzi Khiroun conseiller en communication ( l'homme à la Porsche Carrera) se chargeant d'étouffer toute rumeur.C'est évident Dominique est un séducteur, toujours une main dans les poches avec cette démarche chaloupée si caractéristique des mauvais garçons dans les films des années trente, certains prétendent que ce serait plutôt la démarche du grizzly en rut, allez savoir.

 

Pour ce qui concerne son épouse adulée elle a su se forger une image de super journaliste, grâce à l'émission 7/7 mais on peut avoir des doutes:elle a invité parfois des personnages de faible notoriété mais a toujours refusé d'interviewé Jean-Marie Le Pen, il est vrai qu'en interrogeant seulement ceux qui partagent votre opinion on ne risque pas d'ètre contredit...pourtant son ex époux Ivan Levaï avait déclaré : comme journaliste j'aurais vu aucun inconvénient à interviewer Hitler...

 

Lorsque les deux tourtereaux se trouvaient à Washington, dans leur humble demeure, Anne avait ouvert un blog ou elle commentait l'actualité Américaine, mais elle ne s'est jamais rendu sur le terrain pour rencontrer les citoyens de base,les déclassés, les expulsés de leur logement ( pas assez chic ...) son blog n'était en fait qu'une compilation des journaux de la côte ouest.Il est vrai qu'Albert Londres, un vrai journaliste,lui, pour le compte du "Petit Journal" se rendait, malgré les dangers, là où les évènements se déroulaient et son reportage in situ au bagne de Cayenne a contribué à sa suppression.

 

Alors y a-t-il un avenir pour Dominique ? bien sûr! en politique on se relève de tout, voyez Mitterrand : la francisque, le faux attentat, la fille cachée, Chirac a survécu aux affaires et prospéré, gardons espoir. Pourtant il arrive qu'on nourrisse des regrets : DSK à l'Elysée, les courses poursuites dans les couloirs après les chambrières,les soirées galantes sous les ors et qui sait une fin sublime à la Félix Faure mort dans les bras de sa maîtresse et la célèbre réplique, le médecin : le Président a-t-il toujours sa connaissance ?réponse :non elle est partie par l'escalier de service !le prestige de la France aurait atteint un niveau inégalé, loin de la normalitude transcendentale...

 

 

PETITS PROPOS SANS IMPORTANCE

 

Stockcars au féminin : au bon heurt des dames 

 

Taureau (Haïtien) : jeune c'était un veau doux

 

Compositeur ( farceur) : les Fa c'est si

 

Xénophobe (au crâne dénudé) : c'est un chauve hein ?

 

Islamiste aphone ( et aliéné) : c'est un muet zinz zin

 

Charia : faut pas charrier !

 

 

MERCI DE ME FAIRE PART DE VOS REMARQUES

 

 

 

 

 

 


 

 



 

 

 

 

 

Repost 0
Published by la peinture a l'huile c'est bien difficile
commenter cet article
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 22:17

CIMG2835.JPG

Salut à vous visiteuses et visiteurs uniques,ici une toile,titrée " Imagerie Médicale" (581x6) huile,peut étre inspirée par un sketch du regretté Benny Hill: dans un hopital hyper performant l'équipe médicale attend l'arrivée d'un inspecteur chargé de vérifier la conformité de l'équipement. Craignant le déclassement l'équipe accumule dans la salle d'opération un nombre invraisemblable de machines plus sophistiquées les une que les autres si bien que lorsque le chariot d'un patient se présente à l'entrée de la salle , l'encombrement est tel qu' il est impossible de le faire pénétrer à l'intérieur...

Cette toile est sans doute aussi un antidote aux angoisses éprouvées dans ces lieux suintant d'angoisse, de détresse et d'inquiétude.Rien ne vaut l'ironie pour exorciser la peur.

 

Lecture achevée du livre très édifiant et très bien documenté de Raphaël Bacqué et Ariane Chemin "Les Strauss-Khan" chez Albin Michel ,démontrant et démontant l'ascension puis le chute du "messie" promis aux plus hautes destinées.Au fil des pages on comprend comment l'homme a béneficié des connivences journalistiques er également de l'aide ( interessée ? ) de ses partisans, ex troskistes oeuvrant au sein de la généreuse MNEF, ruche distillant un miel sans égal, les Moscovici,Cambadélis,Le Guen, candides agneaux en pleurs lors de l'arrestation de DSK à New York ( coté femmes Guigou et Aubry ont elles aussi déversé des torrents  lacyrmaux....) et le choeur des tartuffes de s'écrier :CE N'EST PAS LE DOMINIQUE QU'ON CONNAIT....

 

Iinéraire d'un enfant gâté..l'enfance à Agadir, le tremblement de terre meurtier et le départ pour la métropole.Viennent ensuite les années formatrices, HEC,Sciences Po et bizarrement pour qui ambitionne une carrière politique, pas de passage par le sacro saint vivier : l'ENA.Mais déjà, tout comme Napoléon perçait sous Bonaparte, DSK perce sous Strauss Khan et fervent disciple de la méthode Coué il se répète inlassablement : je suis le meilleur ! je suis un génie de la finance et le choeur des aficionados extatiques de scander:  c'est le meilleur, c'est un génie de la finance ! et finalement à force de ressasser le slogan sans discontinuer tout un chacun est persuadé de sa véracité, les pouvoirs publics, en1939 ne répétaient-ils pas à longueur de semaines : :nous vaincrons car nous sommes les plus forts !! le procéde est bien connu des publicitaires : sélectionnez un produit, lancez une campagne dans la presse,à la télévision ,affichage,appuyez vous sur des témoignages bidons, rassassez sans cesse et sans cesse que ce produit surclasse tous les autres et aussitôt les gogos se précipitent et dévalisent les étals des boutiques et  supermarchés...

 

L'heure de la consécration viendra quand il sera nommé,en 1997 Ministre de l'Economie etdes Finances,après un galop d'essai en 1991 (ministre délégué à l'Industrie et commerce extérieur) mais finalement malgré les concerts de louanges dityrambiques, le messie , quoi qu'en disent les apôtres, n'accomplit pas de miracles, en 1999 la pression fiscale est de 45,3, record Européen, la dette, elle continue son petit bonhomme de chemin...fort heureusement le grand homme fait don à  Martine Aubry de nouveautés que le monde entier nous enviera : les 35 heures ( apportant enfin la sérénité dans les services hospitaliers..) et les emplois jeunes , voies royales vers la réussite professionnelle...on ne peut s'empêcher de songer aux merveilleuses expériences du passé: en 1848 sous la brève 2ème République le taux de chômage est si élevé à Paris qu'anticipant sur les futures prodiges des Enarques, on décide d'occuper ces travailleurs sans travail et on constitue 2 équipes,munies de pioches et de pelles, le matin une équipe creuse des tranchées , comblées, l'après-midi par la seconde équipe... bah ! ils étaient occupés et ramenaient quelques sous au foyer familial..

 

Collectionnant les casseroles ( en digne maître queue) MNEF,emplois fictifs ,cassette de Jean-claude Méry il doit démissioner, il est vrai que dans ce domaine Jacques Chirac a lui aussi montré un grand talent :classement du château de Bity comme monument historiquer ce qui permit de le rénover en bénéficiant des subventions de l'Etat...emplois fictifs de la ville de Paris, bof rien que du banal !

 

Revenons à notre homme de gôche, lors de primaire au PS, malgré un battage médiatique à outrance il ne récolta que 20% des suffrages des militants qu'ils lui préfèrèrent Ségolène Royal poiur affronter Nicolas Sarkozy,ces rustres n'avaient pas su apprécier le talent !

 

Pour assouvir son addiction au sexe il a pu compter sur la précieuse aide de ses amis dévoués qui lui confiaient les clés, qui d'une garçonnière, qui d'un appartement, Ramzi Khiroun conseiller en communication ( l'homme à la Porsche Carrera) se chargeant d'étouffer toute rumeur.C'est évident Dominique est un séducteur, toujours une main dans les poches avec cette démarche chaloupée si caractéristique des mauvais garçons dans les films des années trente, certains prétendent que ce serait plutôt la démarche du grizzly en rut, allez savoir.

 

Pour ce qui concerne son épouse adulée elle a su se forger une image de super journaliste, grâce à l'émission 7/7 mais on peut avoir des doutes:elle a invité parfois des personnages de faible notoriété mais a toujours refusé d'interviewé Jean-Marie Le Pen, il est vrai qu'en interrogeant seulement ceux qui partagent votre opinion on ne risque pas d'ètre contredit...pourtant son ex époux Ivan Levaï avait déclaré : comme journaliste j'aurais vu aucun inconvénient à interviewer Hitler...

 

Lorsque les deux tourtereaux se trouvaient à Washington, dans leur humble demeure, Anne avait ouvert un blog ou elle commentait l'actualité Américaine, mais elle ne s'est jamais rendu sur le terrain pour rencontrer les citoyens de base,les déclassés, les expulsés de leur logement ( pas assez chic ...) son blog n'était en fait qu'une compilation des journaux de la côte ouest.Il est vrai qu'Albert Londres, un vrai journaliste,lui, pour le compte du "Petit Journal" se rendait, malgré les dangers, là où les évènements se déroulaient et son reportage in situ au bagne de Cayenne a contribué à sa suppression.

 

Alors y a-t-il un avenir pour Dominique ? bien sûr! en politique on se relève de tout, voyez Mitterrand : la francisque, le faux attentat, la fille cachée, Chirac a survécu aux affaires et prospéré, gardons espoir. Pourtant il arrive qu'on nourrisse des regrets : DSK à l'Elysée, les courses poursuites dans les couloirs après les chambrières,les soirées galantes sous les ors et qui sait une fin sublime à la Félix Faure mort dans les bras de sa maîtresse et la célèbre réplique, le médecin : le Président a-t-il toujours sa connaissance ?réponse :non elle est partie par l'escalier de service !le prestige de la France aurait atteint un niveau inégalé, loin de la normalitude transcendentale...

 

 

PETITS PROPOS SANS IMPORTANCE

 

Stockcars au féminin : au bon heurt des dames 

 

Taureau (Haïtien) : jeune c'était un veau doux

 

Compositeur ( farceur) : les Fa c'est si

 

Xénophobe (au crâne dénudé) : c'est un chauve hein ?

 

Islamiste aphone ( et aliéné) : c'est un muet zinz zin

 

Charia : faut pas charrier !

 

 

MERCI DE ME FAIRE PART DE VOS REMARQUES

 

 

 

 

 

 


 

 



 

 

 

 

 

Repost 0
Published by la peinture a l'huile c'est bien difficile
commenter cet article
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 22:16

CIMG2835.JPG

Salut à vous visiteuses et visiteurs uniques,ici une toile,titrée " Imagerie Médicale" (581x6) huile,peut étre inspirée par un sketch du regretté Benny Hill: dans un hopital hyper performant l'équipe médicale attend l'arrivée d'un inspecteur chargé de vérifier la conformité de l'équipement. Craignant le déclassement l'équipe accumule dans la salle d'opération un nombre invraisemblable de machines plus sophistiquées les une que les autres si bien que lorsque le chariot d'un patient se présente à l'entrée de la salle , l'encombrement est tel qu' il est impossible de le faire pénétrer à l'intérieur...

Cette toile est sans doute aussi un antidote aux angoisses éprouvées dans ces lieux suintant d'angoisse, de détresse et d'inquiétude.Rien ne vaut l'ironie pour exorciser la peur.

 

Lecture achevée du livre très édifiant et très bien documenté de Raphaël Bacqué et Ariane Chemin "Les Strauss-Khan" chez Albin Michel ,démontrant et démontant l'ascension puis le chute du "messie" promis aux plus hautes destinées.Au fil des pages on comprend comment l'homme a béneficié des connivences journalistiques er également de l'aide ( interessée ? ) de ses partisans, ex troskistes oeuvrant au sein de la généreuse MNEF, ruche distillant un miel sans égal, les Moscovici,Cambadélis,Le Guen, candides agneaux en pleurs lors de l'arrestation de DSK à New York ( coté femmes Guigou et Aubry ont elles aussi déversé des torrents  lacyrmaux....) et le choeur des tartuffes de s'écrier :CE N'EST PAS LE DOMINIQUE QU'ON CONNAIT....

 

Iinéraire d'un enfant gâté..l'enfance à Agadir, le tremblement de terre meurtier et le départ pour la métropole.Viennent ensuite les années formatrices, HEC,Sciences Po et bizarrement pour qui ambitionne une carrière politique, pas de passage par le sacro saint vivier : l'ENA.Mais déjà, tout comme Napoléon perçait sous Bonaparte, DSK perce sous Strauss Khan et fervent disciple de la méthode Coué il se répète inlassablement : je suis le meilleur ! je suis un génie de la finance et le choeur des aficionados extatiques de scander:  c'est le meilleur, c'est un génie de la finance ! et finalement à force de ressasser le slogan sans discontinuer tout un chacun est persuadé de sa véracité, les pouvoirs publics, en1939 ne répétaient-ils pas à longueur de semaines : :nous vaincrons car nous sommes les plus forts !! le procéde est bien connu des publicitaires : sélectionnez un produit, lancez une campagne dans la presse,à la télévision ,affichage,appuyez vous sur des témoignages bidons, rassassez sans cesse et sans cesse que ce produit surclasse tous les autres et aussitôt les gogos se précipitent et dévalisent les étals des boutiques et  supermarchés...

 

L'heure de la consécration viendra quand il sera nommé,en 1997 Ministre de l'Economie etdes Finances,après un galop d'essai en 1991 (ministre délégué à l'Industrie et commerce extérieur) mais finalement malgré les concerts de louanges dityrambiques, le messie , quoi qu'en disent les apôtres, n'accomplit pas de miracles, en 1999 la pression fiscale est de 45,3, record Européen, la dette, elle continue son petit bonhomme de chemin...fort heureusement le grand homme fait don à  Martine Aubry de nouveautés que le monde entier nous enviera : les 35 heures ( apportant enfin la sérénité dans les services hospitaliers..) et les emplois jeunes , voies royales vers la réussite professionnelle...on ne peut s'empêcher de songer aux merveilleuses expériences du passé: en 1848 sous la brève 2ème République le taux de chômage est si élevé à Paris qu'anticipant sur les futures prodiges des Enarques, on décide d'occuper ces travailleurs sans travail et on constitue 2 équipes,munies de pioches et de pelles, le matin une équipe creuse des tranchées , comblées, l'après-midi par la seconde équipe... bah ! ils étaient occupés et ramenaient quelques sous au foyer familial..

 

Collectionnant les casseroles ( en digne maître queue) MNEF,emplois fictifs ,cassette de Jean-claude Méry il doit démissioner, il est vrai que dans ce domaine Jacques Chirac a lui aussi montré un grand talent :classement du château de Bity comme monument historiquer ce qui permit de le rénover en bénéficiant des subventions de l'Etat...emplois fictifs de la ville de Paris, bof rien que du banal !

 

Revenons à notre homme de gôche, lors de primaire au PS, malgré un battage médiatique à outrance il ne récolta que 20% des suffrages des militants qu'ils lui préfèrèrent Ségolène Royal poiur affronter Nicolas Sarkozy,ces rustres n'avaient pas su apprécier le talent !

 

Pour assouvir son addiction au sexe il a pu compter sur la précieuse aide de ses amis dévoués qui lui confiaient les clés, qui d'une garçonnière, qui d'un appartement, Ramzi Khiroun conseiller en communication ( l'homme à la Porsche Carrera) se chargeant d'étouffer toute rumeur.C'est évident Dominique est un séducteur, toujours une main dans les poches avec cette démarche chaloupée si caractéristique des mauvais garçons dans les films des années trente, certains prétendent que ce serait plutôt la démarche du grizzly en rut, allez savoir.

 

Pour ce qui concerne son épouse adulée elle a su se forger une image de super journaliste, grâce à l'émission 7/7 mais on peut avoir des doutes:elle a invité parfois des personnages de faible notoriété mais a toujours refusé d'interviewé Jean-Marie Le Pen, il est vrai qu'en interrogeant seulement ceux qui partagent votre opinion on ne risque pas d'ètre contredit...pourtant son ex époux Ivan Levaï avait déclaré : comme journaliste j'aurais vu aucun inconvénient à interviewer Hitler...

 

Lorsque les deux tourtereaux se trouvaient à Washington, dans leur humble demeure, Anne avait ouvert un blog ou elle commentait l'actualité Américaine, mais elle ne s'est jamais rendu sur le terrain pour rencontrer les citoyens de base,les déclassés, les expulsés de leur logement ( pas assez chic ...) son blog n'était en fait qu'une compilation des journaux de la côte ouest.Il est vrai qu'Albert Londres, un vrai journaliste,lui, pour le compte du "Petit Journal" se rendait, malgré les dangers, là où les évènements se déroulaient et son reportage in situ au bagne de Cayenne a contribué à sa suppression.

 

Alors y a-t-il un avenir pour Dominique ? bien sûr! en politique on se relève de tout, voyez Mitterrand : la francisque, le faux attentat, la fille cachée, Chirac a survécu aux affaires et prospéré, gardons espoir. Pourtant il arrive qu'on nourrisse des regrets : DSK à l'Elysée, les courses poursuites dans les couloirs après les chambrières,les soirées galantes sous les ors et qui sait une fin sublime à la Félix Faure mort dans les bras de sa maîtresse et la célèbre réplique, le médecin : le Président a-t-il toujours sa connaissance ?réponse :non elle est partie par l'escalier de service !le prestige de la France aurait atteint un niveau inégalé, loin de la normalitude transcendentale...

 

 

PETITS PROPOS SANS IMPORTANCE

 

Stockcars au féminin : au bon heurt des dames 

 

Taureau (Haïtien) : jeune c'était un veau doux

 

Compositeur ( farceur) : les Fa c'est si

 

Xénophobe (au crâne dénudé) : c'est un chauve hein ?

 

Islamiste aphone ( et aliéné) : c'est un muet zinz zin

 

Charia : faut pas charrier !

 

 

MERCI DE ME FAIRE PART DE VOS REMARQUES

 

 

 

 

 

 


 

 



 

 

 

 

 

Repost 0
Published by la peinture a l'huile c'est bien difficile
commenter cet article
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 22:15

CIMG2835.JPG

Salut à vous visiteuses et visiteurs uniques,ici une toile,titrée " Imagerie Médicale" (581x6) huile,peut étre inspirée par un sketch du regretté Benny Hill: dans un hopital hyper performant l'équipe médicale attend l'arrivée d'un inspecteur chargé de vérifier la conformité de l'équipement. Craignant le déclassement l'équipe accumule dans la salle d'opération un nombre invraisemblable de machines plus sophistiquées les une que les autres si bien que lorsque le chariot d'un patient se présente à l'entrée de la salle , l'encombrement est tel qu' il est impossible de le faire pénétrer à l'intérieur...

Cette toile est sans doute aussi un antidote aux angoisses éprouvées dans ces lieux suintant d'angoisse, de détresse et d'inquiétude.Rien ne vaut l'ironie pour exorciser la peur.

 

Lecture achevée du livre très édifiant et très bien documenté de Raphaël Bacqué et Ariane Chemin "Les Strauss-Khan" chez Albin Michel ,démontrant et démontant l'ascension puis le chute du "messie" promis aux plus hautes destinées.Au fil des pages on comprend comment l'homme a béneficié des connivences journalistiques er également de l'aide ( interessée ? ) de ses partisans, ex troskistes oeuvrant au sein de la généreuse MNEF, ruche distillant un miel sans égal, les Moscovici,Cambadélis,Le Guen, candides agneaux en pleurs lors de l'arrestation de DSK à New York ( coté femmes Guigou et Aubry ont elles aussi déversé des torrents  lacyrmaux....) et le choeur des tartuffes de s'écrier :CE N'EST PAS LE DOMINIQUE QU'ON CONNAIT....

 

Iinéraire d'un enfant gâté..l'enfance à Agadir, le tremblement de terre meurtier et le départ pour la métropole.Viennent ensuite les années formatrices, HEC,Sciences Po et bizarrement pour qui ambitionne une carrière politique, pas de passage par le sacro saint vivier : l'ENA.Mais déjà, tout comme Napoléon perçait sous Bonaparte, DSK perce sous Strauss Khan et fervent disciple de la méthode Coué il se répète inlassablement : je suis le meilleur ! je suis un génie de la finance et le choeur des aficionados extatiques de scander:  c'est le meilleur, c'est un génie de la finance ! et finalement à force de ressasser le slogan sans discontinuer tout un chacun est persuadé de sa véracité, les pouvoirs publics, en1939 ne répétaient-ils pas à longueur de semaines : :nous vaincrons car nous sommes les plus forts !! le procéde est bien connu des publicitaires : sélectionnez un produit, lancez une campagne dans la presse,à la télévision ,affichage,appuyez vous sur des témoignages bidons, rassassez sans cesse et sans cesse que ce produit surclasse tous les autres et aussitôt les gogos se précipitent et dévalisent les étals des boutiques et  supermarchés...

 

L'heure de la consécration viendra quand il sera nommé,en 1997 Ministre de l'Economie etdes Finances,après un galop d'essai en 1991 (ministre délégué à l'Industrie et commerce extérieur) mais finalement malgré les concerts de louanges dityrambiques, le messie , quoi qu'en disent les apôtres, n'accomplit pas de miracles, en 1999 la pression fiscale est de 45,3, record Européen, la dette, elle continue son petit bonhomme de chemin...fort heureusement le grand homme fait don à  Martine Aubry de nouveautés que le monde entier nous enviera : les 35 heures ( apportant enfin la sérénité dans les services hospitaliers..) et les emplois jeunes , voies royales vers la réussite professionnelle...on ne peut s'empêcher de songer aux merveilleuses expériences du passé: en 1848 sous la brève 2ème République le taux de chômage est si élevé à Paris qu'anticipant sur les futures prodiges des Enarques, on décide d'occuper ces travailleurs sans travail et on constitue 2 équipes,munies de pioches et de pelles, le matin une équipe creuse des tranchées , comblées, l'après-midi par la seconde équipe... bah ! ils étaient occupés et ramenaient quelques sous au foyer familial..

 

Collectionnant les casseroles ( en digne maître queue) MNEF,emplois fictifs ,cassette de Jean-claude Méry il doit démissioner, il est vrai que dans ce domaine Jacques Chirac a lui aussi montré un grand talent :classement du château de Bity comme monument historiquer ce qui permit de le rénover en bénéficiant des subventions de l'Etat...emplois fictifs de la ville de Paris, bof rien que du banal !

 

Revenons à notre homme de gôche, lors de primaire au PS, malgré un battage médiatique à outrance il ne récolta que 20% des suffrages des militants qu'ils lui préfèrèrent Ségolène Royal poiur affronter Nicolas Sarkozy,ces rustres n'avaient pas su apprécier le talent !

 

Pour assouvir son addiction au sexe il a pu compter sur la précieuse aide de ses amis dévoués qui lui confiaient les clés, qui d'une garçonnière, qui d'un appartement, Ramzi Khiroun conseiller en communication ( l'homme à la Porsche Carrera) se chargeant d'étouffer toute rumeur.C'est évident Dominique est un séducteur, toujours une main dans les poches avec cette démarche chaloupée si caractéristique des mauvais garçons dans les films des années trente, certains prétendent que ce serait plutôt la démarche du grizzly en rut, allez savoir.

 

Pour ce qui concerne son épouse adulée elle a su se forger une image de super journaliste, grâce à l'émission 7/7 mais on peut avoir des doutes:elle a invité parfois des personnages de faible notoriété mais a toujours refusé d'interviewé Jean-Marie Le Pen, il est vrai qu'en interrogeant seulement ceux qui partagent votre opinion on ne risque pas d'ètre contredit...pourtant son ex époux Ivan Levaï avait déclaré : comme journaliste j'aurais vu aucun inconvénient à interviewer Hitler...

 

Lorsque les deux tourtereaux se trouvaient à Washington, dans leur humble demeure, Anne avait ouvert un blog ou elle commentait l'actualité Américaine, mais elle ne s'est jamais rendu sur le terrain pour rencontrer les citoyens de base,les déclassés, les expulsés de leur logement ( pas assez chic ...) son blog n'était en fait qu'une compilation des journaux de la côte ouest.Il est vrai qu'Albert Londres, un vrai journaliste,lui, pour le compte du "Petit Journal" se rendait, malgré les dangers, là où les évènements se déroulaient et son reportage in situ au bagne de Cayenne a contribué à sa suppression.

 

Alors y a-t-il un avenir pour Dominique ? bien sûr! en politique on se relève de tout, voyez Mitterrand : la francisque, le faux attentat, la fille cachée, Chirac a survécu aux affaires et prospéré, gardons espoir. Pourtant il arrive qu'on nourrisse des regrets : DSK à l'Elysée, les courses poursuites dans les couloirs après les chambrières,les soirées galantes sous les ors et qui sait une fin sublime à la Félix Faure mort dans les bras de sa maîtresse et la célèbre réplique, le médecin : le Président a-t-il toujours sa connaissance ?réponse :non elle est partie par l'escalier de service !le prestige de la France aurait atteint un niveau inégalé, loin de la normalitude transcendentale...

 

 

PETITS PROPOS SANS IMPORTANCE

 

Stockcars au féminin : au bon heurt des dames 

 

Taureau (Haïtien) : jeune c'était un veau doux

 

Compositeur ( farceur) : les Fa c'est si

 

Xénophobe (au crâne dénudé) : c'est un chauve hein ?

 

Islamiste aphone ( et aliéné) : c'est un muet zinz zin

 

Charia : faut pas charrier !

 

 

MERCI DE ME FAIRE PART DE VOS REMARQUES

 

 

 

 

 

 


 

 



 

 

 

 

 

Repost 0
Published by la peinture a l'huile c'est bien difficile
commenter cet article
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 19:40

CIMG2835.JPG

Salut à vous visiteuses et visiteurs uniques,ici une toile,titrée " Imagerie Médicale" (581x6) huile,peut étre inspirée par un sketch du regretté Benny Hill: dans un hopital hyper performant l'équipe médicale attend l'arrivée d'un inspecteur chargé de vérifier la conformité de l'équipement. Craignant le déclassement l'équipe accumule dans la salle d'opération un nombre invraisemblable de machines plus sophistiquées les une que les autres si bien que lorsque le chariot d'un patient se présente à l'entrée de la salle , l'encombrement est tel qu' il est impossible de le faire pénétrer à l'intérieur...

Cette toile est sans doute aussi un antidote aux angoisses éprouvées dans ces lieux suintant d'angoisse, de détresse et d'inquiétude.Rien ne vaut l'ironie pour exorciser la peur.

 

Lecture achevée du livre très édifiant et très bien documenté de Raphaël Bacqué et Ariane Chemin "Les Strauss-Khan" chez Albin Michel ,démontrant et démontant l'ascension puis le chute du "messie" promis aux plus hautes destinées.Au fil des pages on comprend comment l'homme a béneficié des connivences journalistiques er également de l'aide ( interessée ? ) de ses partisans, ex troskistes oeuvrant au sein de la généreuse MNEF, ruche distillant un miel sans égal, les Moscovici,Cambadélis,Le Guen, candides agneaux en pleurs lors de l'arrestation de DSK à New York ( coté femmes Guigou et Aubry ont elles aussi déversé des torrents  lacyrmaux....) et le choeur des tartuffes de s'écrier :CE N'EST PAS LE DOMINIQUE QU'ON CONNAIT....

 

Iinéraire d'un enfant gâté..l'enfance à Agadir, le tremblement de terre meurtier et le départ pour la métropole.Viennent ensuite les années formatrices, HEC,Sciences Po et bizarrement pour qui ambitionne une carrière politique, pas de passage par le sacro saint vivier : l'ENA.Mais déjà, tout comme Napoléon perçait sous Bonaparte, DSK perce sous Strauss Khan et fervent disciple de la méthode Coué il se répète inlassablement : je suis le meilleur ! je suis un génie de la finance et le choeur des aficionados extatiques de scander:  c'est le meilleur, c'est un génie de la finance ! et finalement à force de ressasser le slogan sans discontinuer tout un chacun est persuadé de sa véracité, les pouvoirs publics, en1939 ne répétaient-ils pas à longueur de semaines : :nous vaincrons car nous sommes les plus forts !! le procéde est bien connu des publicitaires : sélectionnez un produit, lancez une campagne dans la presse,à la télévision ,affichage,appuyez vous sur des témoignages bidons, rassassez sans cesse et sans cesse que ce produit surclasse tous les autres et aussitôt les gogos se précipitent et dévalisent les étals des boutiques et  supermarchés...

 

L'heure de la consécration viendra quand il sera nommé,en 1997 Ministre de l'Economie etdes Finances,après un galop d'essai en 1991 (ministre délégué à l'Industrie et commerce extérieur) mais finalement malgré les concerts de louanges dityrambiques, le messie , quoi qu'en disent les apôtres, n'accomplit pas de miracles, en 1999 la pression fiscale est de 45,3, record Européen, la dette, elle continue son petit bonhomme de chemin...fort heureusement le grand homme fait don à  Martine Aubry de nouveautés que le monde entier nous enviera : les 35 heures ( apportant enfin la sérénité dans les services hospitaliers..) et les emplois jeunes , voies royales vers la réussite professionnelle...on ne peut s'empêcher de songer aux merveilleuses expériences du passé: en 1848 sous la brève 2ème République le taux de chômage est si élevé à Paris qu'anticipant sur les futures prodiges des Enarques, on décide d'occuper ces travailleurs sans travail et on constitue 2 équipes,munies de pioches et de pelles, le matin une équipe creuse des tranchées , comblées, l'après-midi par la seconde équipe... bah ! ils étaient occupés et ramenaient quelques sous au foyer familial..

 

Collectionnant les casseroles ( en digne maître queue) MNEF,emplois fictifs ,cassette de Jean-claude Méry il doit démissioner, il est vrai que dans ce domaine Jacques Chirac a lui aussi montré un grand talent :classement du château de Bity comme monument historiquer ce qui permit de le rénover en bénéficiant des subventions de l'Etat...emplois fictifs de la ville de Paris, bof rien que du banal !

 

Revenons à notre homme de gôche, lors de primaire au PS, malgré un battage médiatique à outrance il ne récolta que 20% des suffrages des militants qu'ils lui préfèrèrent Ségolène Royal poiur affronter Nicolas Sarkozy,ces rustres n'avaient pas su apprécier le talent !

 

Pour assouvir son addiction au sexe il a pu compter sur la précieuse aide de ses amis dévoués qui lui confiaient les clés, qui d'une garçonnière, qui d'un appartement, Ramzi Khiroun conseiller en communication ( l'homme à la Porsche Carrera) se chargeant d'étouffer toute rumeur.C'est évident Dominique est un séducteur, toujours une main dans les poches avec cette démarche chaloupée si caractéristique des mauvais garçons dans les films des années trente, certains prétendent que ce serait plutôt la démarche du grizzly en rut, allez savoir.

 

Pour ce qui concerne son épouse adulée elle a su se forger une image de super journaliste, grâce à l'émission 7/7 mais on peut avoir des doutes:elle a invité parfois des personnages de faible notoriété mais a toujours refusé d'interviewé Jean-Marie Le Pen, il est vrai qu'en interrogeant seulement ceux qui partagent votre opinion on ne risque pas d'ètre contredit...pourtant son ex époux Ivan Levaï avait déclaré : comme journaliste j'aurais vu aucun inconvénient à interviewer Hitler...

 

Lorsque les deux tourtereaux se trouvaient à Washington, dans leur humble demeure, Anne avait ouvert un blog ou elle commentait l'actualité Américaine, mais elle ne s'est jamais rendu sur le terrain pour rencontrer les citoyens de base,les déclassés, les expulsés de leur logement ( pas assez chic ...) son blog n'était en fait qu'une compilation des journaux de la côte ouest.Il est vrai qu'Albert Londres, un vrai journaliste,lui, pour le compte du "Petit Journal" se rendait, malgré les dangers, là où les évènements se déroulaient et son reportage in situ au bagne de Cayenne a contribué à sa suppression.

 

Alors y a-t-il un avenir pour Dominique ? bien sûr! en politique on se relève de tout, voyez Mitterrand : la francisque, le faux attentat, la fille cachée, Chirac a survécu aux affaires et prospéré, gardons espoir. Pourtant il arrive qu'on nourrisse des regrets : DSK à l'Elysée, les courses poursuites dans les couloirs après les chambrières,les soirées galantes sous les ors et qui sait une fin sublime à la Félix Faure mort dans les bras de sa maîtresse et la célèbre réplique, le médecin : le Président a-t-il toujours sa connaissance ?réponse :non elle est partie par l'escalier de service !le prestige de la France aurait atteint un niveau inégalé, loin de la normalitude transcendentale...

 

 

PETITS PROPOS SANS IMPORTANCE

 

Stockcars au féminin : au bon heurt des dames 

 

Taureau (Haïtien) : jeune c'était un veau doux

 

Compositeur ( farceur) : les Fa c'est si

 

Xénophobe (au crâne dénudé) : c'est un chauve hein ?

 

Islamiste aphone ( et aliéné) : c'est un muet zinz zin

 

Charia : faut pas charrier !

 

 

MERCI DE ME FAIRE PART DE VOS REMARQUES

 

 

 

 

 

 


 

 



 

 

 

 

 

Repost 0
Published by la peinture a l'huile c'est bien difficile
commenter cet article
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 19:40

CIMG2835.JPG

Salut à vous visiteuses et visiteurs uniques,ici une toile,titrée " Imagerie Médicale" (581x6) huile,peut étre inspirée par un sketch du regretté Benny Hill: dans un hopital hyper performant l'équipe médicale attend l'arrivée d'un inspecteur chargé de vérifier la conformité de l'équipement. Craignant le déclassement l'équipe accumule dans la salle d'opération un nombre invraisemblable de machines plus sophistiquées les une que les autres si bien que lorsque le chariot d'un patient se présente à l'entrée de la salle , l'encombrement est tel qu' il est impossible de le faire pénétrer à l'intérieur...

Cette toile est sans doute aussi un antidote aux angoisses éprouvées dans ces lieux suintant d'angoisse, de détresse et d'inquiétude.Rien ne vaut l'ironie pour exorciser la peur.

 

Lecture achevée du livre très édifiant et très bien documenté de Raphaël Bacqué et Ariane Chemin "Les Strauss-Khan" chez Albin Michel ,démontrant et démontant l'ascension puis le chute du "messie" promis aux plus hautes destinées.Au fil des pages on comprend comment l'homme a béneficié des connivences journalistiques er également de l'aide ( interessée ? ) de ses partisans, ex troskistes oeuvrant au sein de la généreuse MNEF, ruche distillant un miel sans égal, les Moscovici,Cambadélis,Le Guen, candides agneaux en pleurs lors de l'arrestation de DSK à New York ( coté femmes Guigou et Aubry ont elles aussi déversé des torrents  lacyrmaux....) et le choeur des tartuffes de s'écrier :CE N'EST PAS LE DOMINIQUE QU'ON CONNAIT....

 

Iinéraire d'un enfant gâté..l'enfance à Agadir, le tremblement de terre meurtier et le départ pour la métropole.Viennent ensuite les années formatrices, HEC,Sciences Po et bizarrement pour qui ambitionne une carrière politique, pas de passage par le sacro saint vivier : l'ENA.Mais déjà, tout comme Napoléon perçait sous Bonaparte, DSK perce sous Strauss Khan et fervent disciple de la méthode Coué il se répète inlassablement : je suis le meilleur ! je suis un génie de la finance et le choeur des aficionados extatiques de scander:  c'est le meilleur, c'est un génie de la finance ! et finalement à force de ressasser le slogan sans discontinuer tout un chacun est persuadé de sa véracité, les pouvoirs publics, en1939 ne répétaient-ils pas à longueur de semaines : :nous vaincrons car nous sommes les plus forts !! le procéde est bien connu des publicitaires : sélectionnez un produit, lancez une campagne dans la presse,à la télévision ,affichage,appuyez vous sur des témoignages bidons, rassassez sans cesse et sans cesse que ce produit surclasse tous les autres et aussitôt les gogos se précipitent et dévalisent les étals des boutiques et  supermarchés...

 

L'heure de la consécration viendra quand il sera nommé,en 1997 Ministre de l'Economie etdes Finances,après un galop d'essai en 1991 (ministre délégué à l'Industrie et commerce extérieur) mais finalement malgré les concerts de louanges dityrambiques, le messie , quoi qu'en disent les apôtres, n'accomplit pas de miracles, en 1999 la pression fiscale est de 45,3, record Européen, la dette, elle continue son petit bonhomme de chemin...fort heureusement le grand homme fait don à  Martine Aubry de nouveautés que le monde entier nous enviera : les 35 heures ( apportant enfin la sérénité dans les services hospitaliers..) et les emplois jeunes , voies royales vers la réussite professionnelle...on ne peut s'empêcher de songer aux merveilleuses expériences du passé: en 1848 sous la brève 2ème République le taux de chômage est si élevé à Paris qu'anticipant sur les futures prodiges des Enarques, on décide d'occuper ces travailleurs sans travail et on constitue 2 équipes,munies de pioches et de pelles, le matin une équipe creuse des tranchées , comblées, l'après-midi par la seconde équipe... bah ! ils étaient occupés et ramenaient quelques sous au foyer familial..

 

Collectionnant les casseroles ( en digne maître queue) MNEF,emplois fictifs ,cassette de Jean-claude Méry il doit démissioner, il est vrai que dans ce domaine Jacques Chirac a lui aussi montré un grand talent :classement du château de Bity comme monument historiquer ce qui permit de le rénover en bénéficiant des subventions de l'Etat...emplois fictifs de la ville de Paris, bof rien que du banal !

 

Revenons à notre homme de gôche, lors de primaire au PS, malgré un battage médiatique à outrance il ne récolta que 20% des suffrages des militants qu'ils lui préfèrèrent Ségolène Royal poiur affronter Nicolas Sarkozy,ces rustres n'avaient pas su apprécier le talent !

 

Pour assouvir son addiction au sexe il a pu compter sur la précieuse aide de ses amis dévoués qui lui confiaient les clés, qui d'une garçonnière, qui d'un appartement, Ramzi Khiroun conseiller en communication ( l'homme à la Porsche Carrera) se chargeant d'étouffer toute rumeur.C'est évident Dominique est un séducteur, toujours une main dans les poches avec cette démarche chaloupée si caractéristique des mauvais garçons dans les films des années trente, certains prétendent que ce serait plutôt la démarche du grizzly en rut, allez savoir.

 

Pour ce qui concerne son épouse adulée elle a su se forger une image de super journaliste, grâce à l'émission 7/7 mais on peut avoir des doutes:elle a invité parfois des personnages de faible notoriété mais a toujours refusé d'interviewé Jean-Marie Le Pen, il est vrai qu'en interrogeant seulement ceux qui partagent votre opinion on ne risque pas d'ètre contredit...pourtant son ex époux Ivan Levaï avait déclaré : comme journaliste j'aurais vu aucun inconvénient à interviewer Hitler...

 

Lorsque les deux tourtereaux se trouvaient à Washington, dans leur humble demeure, Anne avait ouvert un blog ou elle commentait l'actualité Américaine, mais elle ne s'est jamais rendu sur le terrain pour rencontrer les citoyens de base,les déclassés, les expulsés de leur logement ( pas assez chic ...) son blog n'était en fait qu'une compilation des journaux de la côte ouest.Il est vrai qu'Albert Londres, un vrai journaliste,lui, pour le compte du "Petit Journal" se rendait, malgré les dangers, là où les évènements se déroulaient et son reportage in situ au bagne de Cayenne a contribué à sa suppression.

 

Alors y a-t-il un avenir pour Dominique ? bien sûr! en politique on se relève de tout, voyez Mitterrand : la francisque, le faux attentat, la fille cachée, Chirac a survécu aux affaires et prospéré, gardons espoir. Pourtant il arrive qu'on nourrisse des regrets : DSK à l'Elysée, les courses poursuites dans les couloirs après les chambrières,les soirées galantes sous les ors et qui sait une fin sublime à la Félix Faure mort dans les bras de sa maîtresse et la célèbre réplique, le médecin : le Président a-t-il toujours sa connaissance ?réponse :non elle est partie par l'escalier de service !le prestige de la France aurait atteint un niveau inégalé, loin de la normalitude transcendentale...

 

 

PETITS PROPOS SANS IMPORTANCE

 

Stockcars au féminin : au bon heurt des dames 

 

Taureau (Haïtien) : jeune c'était un veau doux

 

Compositeur ( farceur) : les Fa c'est si

 

Xénophobe (au crâne dénudé) : c'est un chauve hein ?

 

Islamiste aphone ( et aliéné) : c'est un muet zinz zin

 

Charia : faut pas charrier !

 

 

MERCI DE ME FAIRE PART DE VOS REMARQUES

 

 

 

 

 

 


 

 



 

 

 

 

 

Repost 0
Published by la peinture a l'huile c'est bien difficile
commenter cet article
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 19:39

CIMG2835.JPG

Salut à vous visiteuses et visiteurs uniques,ici une toile,titrée " Imagerie Médicale" (581x6) huile,peut étre inspirée par un sketch du regretté Benny Hill: dans un hopital hyper performant l'équipe médicale attend l'arrivée d'un inspecteur chargé de vérifier la conformité de l'équipement. Craignant le déclassement l'équipe accumule dans la salle d'opération un nombre invraisemblable de machines plus sophistiquées les une que les autres si bien que lorsque le chariot d'un patient se présente à l'entrée de la salle , l'encombrement est tel qu' il est impossible de le faire pénétrer à l'intérieur...

Cette toile est sans doute aussi un antidote aux angoisses éprouvées dans ces lieux suintant d'angoisse, de détresse et d'inquiétude.Rien ne vaut l'ironie pour exorciser la peur.

 

Lecture achevée du livre très édifiant et très bien documenté de Raphaël Bacqué et Ariane Chemin "Les Strauss-Khan" chez Albin Michel ,démontrant et démontant l'ascension puis le chute du "messie" promis aux plus hautes destinées.Au fil des pages on comprend comment l'homme a béneficié des connivences journalistiques er également de l'aide ( interessée ? ) de ses partisans, ex troskistes oeuvrant au sein de la généreuse MNEF, ruche distillant un miel sans égal, les Moscovici,Cambadélis,Le Guen, candides agneaux en pleurs lors de l'arrestation de DSK à New York ( coté femmes Guigou et Aubry ont elles aussi déversé des torrents  lacyrmaux....) et le choeur des tartuffes de s'écrier :CE N'EST PAS LE DOMINIQUE QU'ON CONNAIT....

 

Iinéraire d'un enfant gâté..l'enfance à Agadir, le tremblement de terre meurtier et le départ pour la métropole.Viennent ensuite les années formatrices, HEC,Sciences Po et bizarrement pour qui ambitionne une carrière politique, pas de passage par le sacro saint vivier : l'ENA.Mais déjà, tout comme Napoléon perçait sous Bonaparte, DSK perce sous Strauss Khan et fervent disciple de la méthode Coué il se répète inlassablement : je suis le meilleur ! je suis un génie de la finance et le choeur des aficionados extatiques de scander:  c'est le meilleur, c'est un génie de la finance ! et finalement à force de ressasser le slogan sans discontinuer tout un chacun est persuadé de sa véracité, les pouvoirs publics, en1939 ne répétaient-ils pas à longueur de semaines : :nous vaincrons car nous sommes les plus forts !! le procéde est bien connu des publicitaires : sélectionnez un produit, lancez une campagne dans la presse,à la télévision ,affichage,appuyez vous sur des témoignages bidons, rassassez sans cesse et sans cesse que ce produit surclasse tous les autres et aussitôt les gogos se précipitent et dévalisent les étals des boutiques et  supermarchés...

 

L'heure de la consécration viendra quand il sera nommé,en 1997 Ministre de l'Economie etdes Finances,après un galop d'essai en 1991 (ministre délégué à l'Industrie et commerce extérieur) mais finalement malgré les concerts de louanges dityrambiques, le messie , quoi qu'en disent les apôtres, n'accomplit pas de miracles, en 1999 la pression fiscale est de 45,3, record Européen, la dette, elle continue son petit bonhomme de chemin...fort heureusement le grand homme fait don à  Martine Aubry de nouveautés que le monde entier nous enviera : les 35 heures ( apportant enfin la sérénité dans les services hospitaliers..) et les emplois jeunes , voies royales vers la réussite professionnelle...on ne peut s'empêcher de songer aux merveilleuses expériences du passé: en 1848 sous la brève 2ème République le taux de chômage est si élevé à Paris qu'anticipant sur les futures prodiges des Enarques, on décide d'occuper ces travailleurs sans travail et on constitue 2 équipes,munies de pioches et de pelles, le matin une équipe creuse des tranchées , comblées, l'après-midi par la seconde équipe... bah ! ils étaient occupés et ramenaient quelques sous au foyer familial..

 

Collectionnant les casseroles ( en digne maître queue) MNEF,emplois fictifs ,cassette de Jean-claude Méry il doit démissioner, il est vrai que dans ce domaine Jacques Chirac a lui aussi montré un grand talent :classement du château de Bity comme monument historiquer ce qui permit de le rénover en bénéficiant des subventions de l'Etat...emplois fictifs de la ville de Paris, bof rien que du banal !

 

Revenons à notre homme de gôche, lors de primaire au PS, malgré un battage médiatique à outrance il ne récolta que 20% des suffrages des militants qu'ils lui préfèrèrent Ségolène Royal poiur affronter Nicolas Sarkozy,ces rustres n'avaient pas su apprécier le talent !

 

Pour assouvir son addiction au sexe il a pu compter sur la précieuse aide de ses amis dévoués qui lui confiaient les clés, qui d'une garçonnière, qui d'un appartement, Ramzi Khiroun conseiller en communication ( l'homme à la Porsche Carrera) se chargeant d'étouffer toute rumeur.C'est évident Dominique est un séducteur, toujours une main dans les poches avec cette démarche chaloupée si caractéristique des mauvais garçons dans les films des années trente, certains prétendent que ce serait plutôt la démarche du grizzly en rut, allez savoir.

 

Pour ce qui concerne son épouse adulée elle a su se forger une image de super journaliste, grâce à l'émission 7/7 mais on peut avoir des doutes:elle a invité parfois des personnages de faible notoriété mais a toujours refusé d'interviewé Jean-Marie Le Pen, il est vrai qu'en interrogeant seulement ceux qui partagent votre opinion on ne risque pas d'ètre contredit...pourtant son ex époux Ivan Levaï avait déclaré : comme journaliste j'aurais vu aucun inconvénient à interviewer Hitler...

 

Lorsque les deux tourtereaux se trouvaient à Washington, dans leur humble demeure, Anne avait ouvert un blog ou elle commentait l'actualité Américaine, mais elle ne s'est jamais rendu sur le terrain pour rencontrer les citoyens de base,les déclassés, les expulsés de leur logement ( pas assez chic ...) son blog n'était en fait qu'une compilation des journaux de la côte ouest.Il est vrai qu'Albert Londres, un vrai journaliste,lui, pour le compte du "Petit Journal" se rendait, malgré les dangers, là où les évènements se déroulaient et son reportage in situ au bagne de Cayenne a contribué à sa suppression.

 

Alors y a-t-il un avenir pour Dominique ? bien sûr! en politique on se relève de tout, voyez Mitterrand : la francisque, le faux attentat, la fille cachée, Chirac a survécu aux affaires et prospéré, gardons espoir. Pourtant il arrive qu'on nourrisse des regrets : DSK à l'Elysée, les courses poursuites dans les couloirs après les chambrières,les soirées galantes sous les ors et qui sait une fin sublime à la Félix Faure mort dans les bras de sa maîtresse et la célèbre réplique, le médecin : le Président a-t-il toujours sa connaissance ?réponse :non elle est partie par l'escalier de service !le prestige de la France aurait atteint un niveau inégalé, loin de la normalitude transcendentale...

 

 

PETITS PROPOS SANS IMPORTANCE

 

Stockcars au féminin : au bon heurt des dames 

 

Taureau (Haïtien) : jeune c'était un veau doux

 

Compositeur ( farceur) : les Fa c'est si

 

Xénophobe (au crâne dénudé) : c'est un chauve hein ?

 

Islamiste aphone ( et aliéné) : c'est un muet zinz zin

 

Charia : faut pas charrier !

 

 

MERCI DE ME FAIRE PART DE VOS REMARQUES

 

 

 

 

 

 


 

 



 

 

 

 

 

Repost 0
Published by la peinture a l'huile c'est bien difficile
commenter cet article